Héréditaire, évolutive et à vie

L’hypophosphatémie liée au chromosome X (XLH) est caractérisée par de l’hypophosphatémie chronique causée par l’augmentation de l’activité du facteur de croissance des fibroblastes 23 (FGF23).1,10

La XLH cause un ramollissement osseux appelé le rachitisme et l’ostéomalacie

La XLH cause un ramollissement osseux résultant en rachitisme et ostéomalacie, les sources de symptômes progressifs et caractéristiques, amenant des anomalies squelettiques, un mauvais fonctionnement musculaire et des anomalies dentaires.1-5

La XLH affecte les enfants et les adultes

La XLH a des répercussions sur la santé squelettique, musculaire et dentaire des enfants et des adultes tout au long de leur vie.6-8

La XLH est héréditaire

La XLH est héréditaire dans les familles, mais autour de 20 à 30 % des cas sont spontanés.9 Demandez à votre patient de vous informer sur son historique familial afin d’effectuer un diagnostic exact.

Les patients et les fournisseurs de soins de santé peuvent connaître la XLH sous ces noms :

  • Rachitisme hypophosphatémique lié à l’X1,2
  • Rachitisme hypophosphatémique héréditaire3
  • Rachitisme hypophosphatémique familial1
  • Rachitisme résistant à la vitamine D (VDRR)1
  • Ostéomalacie résistant à la vitamine D4
  • Rachitisme résistant à la vitamine D lié à l’X1
  • Rachitisme hypophosphatémique1
  • Rachitisme hypophosphatémique résistant à la vitamine D (HPDR)1
  • Rachitisme lié à l’X (XLR)1
  • Rachitisme génétique5
  • Hypophosphatémie familiale5

Lors de l’homéostasie normale, FGF23 est une protéine hormonale produite majoritairement par les ostéocytes des os afin de réguler les niveaux sériques de phosphate.10-12

Avec la XLH, il y a une augmentation de la production FGF23 dans les os

Avec la XLH, il y a une augmentation de l’activité FGF23 causant l’hypophosphatémie chronique1,2,9

Avec la XLH, le phosphore est éliminé par les reins

L’augmentation de l’activité FGF23 fait baisser la réabsorption du phosphate par les reins qui à son tour fait augmenter l’élimination du phosphate urinaire et baisser la production de calcitriol.1,9

Avec la XLH, l’intestin grêle ne produit pas assez de vitamine D

Une réduction des niveaux de calcitriol réduit l’absorption du phosphate intestinal1,9

L’augmentation de l’activité FGF23 causant l’hypophosphatémie chronique se manifeste par du rachitisme et de l’ostéomalacie, les sources des symptômes caractéristiques de la XLH.1-3

enfants

Les conséquences de la XLH pour les enfants comprennent une croissance retardée, de la douleur, des anomalies aux jambes et une diminution des fonctions physiques

adultes

Les conséquences de la XLH pour les adultes comprennent les fractures, la rigidité, la douleur et la diminution des fonctions physiques

Références :

1. Ruppe MD. Hypophosphatémie liée au chromosome X. Dans : Pagon RA, Adam MP, Ardinger HH, et al, eds. GeneReviews®. Seattle, WA; 1993. 2. Hypophosphatémie liée au chromosome X. Site internet du Genetic and Rare Diseases Information Center (GARD). https://rarediseases.info.nih.gov/diseases/12943/x-linked-hypophosphatemia. Visité le 26 septembre 2017. 3. Rachitisme hypophosphatémique héréditaire. Site internet Genetics Home Reference. https://ghr.nlm.nih.gov/condition/hereditary-hypophosphatemic-rickets. Visité le 27 septembre 2017. 4. Wang M, Cao X, Cao B. Hypophosphatemic vitamin D-resistant osteomalacia: a case report. Exp Ther Med. 2013; 6(3) : 791-795.5. Qu’est-ce que la XLH ? Site internet XLH Network. https://www.xlhnetwork.org/what-is-xlh/. Dernière modification le 13 août 2017. Visité le 27 septembre 2017. 6. Whyte MP, Schranck FW, Armamento-Villareal R. X-linked hypophosphatemia: a search for gender, race, anticipation, or parent of origin effects on disease expression in children. J Clin Endocrinol Metab. 1996; 81(11) : 4075-4080. 7. Linglart A, Dvorak-Ewell M, Marshall A, et al. Impaired mobility and pain significantly impact the quality of life of children with X-linked hypophosphatemia [abstract]. Bone Abstracts. 2015; 4 : P198. 8. Skrinar A, Marshall A, Javier San Martin M, et al. X-linked hypophosphatemia (XLH) impairs skeletal health outcomes and physical function in affected adults. Recherche présentée à : 97e réunion annuelle de l’Endocrine Society ; 5-8 mars 2015 ; San Diego, CA.9. Gaucher C, Walrant-Debray O, Nguyen TM, et al. PHEX analysis in 118 pedigrees reveals new genetic clues in hypophosphatemic rickets. Hum Genet, 2009; 125(4) : 401-411. doi:10.1007/s00439-009-0631-z. 10. Schiavi SC. Fibroblast growth factor 23: the making of a hormone. Kidney Int. 2006; 69(3) : 425-427. 11. Martin A, Quarles LD. Evidence for FGF23 involvement in a bone-kidney axis regulating bone mineralization and systemic phosphate and vitamin D homeostasis. Adv Exp Med Biol. 2012; 728 : 65-83. 12. Ferrari SL, Bonjour JP, Rizzoli R. Fibroblast growth factor-23 relationship to dietary phosphate and renal phosphate handling in healthy young men. J Clin Endocrinol Metab. 2005; 90(3) : 1519-1524. 13. Carpenter TO, Imel EA, Holm IA, et al. A clinician’s guide to X-linked hypophosphatemia. J Bone Miner Res. 2011; 26(7) :1381-1388. 14. Linglart A, Biosse-Duplan M, Briot K, et al. Therapeutic management of hypophosphatemic rickets from infancy to adulthood. Endocr Connect. 2014 ; 3(1) :R13-30. 15. Données au dossier. Ultragenyx Pharmaceutical.